léo, l’autre fils

 
 


Léo, un garçon sensible et attachant, doit se résigner à quitter la maison familiale. Ce départ l’effraie car il craint que sa mère ne l’oublie durant cette absence prolongée.


Des circonstances tragiques ont engendré une relation malheureuse avec sa mère. Il sait qu’elle ne s’est jamais remise de la mort de son frère aîné décédé avant sa naissance. Elle est prisonnière de l’époque où elle était heureuse, où Samuel faisait sa fierté et son bonheur. Léo ignore cependant que le désespoir l’a poussée à prendre une décision contre nature, dont les conséquences lui sont insupportables.


Ce récit bouleversant relate la quête d’amour d’un enfant dans un contexte familial déchirant. Ce jeune garçon parviendra-t-il a atteindre le coeur de sa mère ou sera-t-il condamné à vivre une enfance malheureuse? Sa mère finira-t-elle par lui accorder une chance de bonheur et se pardonner l’abominable erreur commise avant sa naissance?

 

roman

2008

CE QU’EN DISENT LES CRITIQUES


« Un livre tellement extraordinaire que je ne trouve pas les mots pour le décrire... J’étais tellement prise par l’histoire que je l’ai lu d’un couvert à l’autre... Un pur cadeau ! » Christine Michaud, TVA


« La force de cette romancière: transporter le lecteur dans un monde presque réel... Une auteure à découvrir... » Serge Drouin, Média Matin Québec


« Une histoire touchante, certes bouleversante, mais écrit magnifiquement par l`auteure... on connaîtra le dénouement que dans les toutes dernières pages. Dernière page que l`on referme à regrets... » Hélène Lajeunesse, Voir


« Quel roman émouvant, prenant, attendrissant ! Madame Lucas écrit avec une telle sensibilité qu’il est impossible d’être indifférent... Elle a énormément de talent... » Vizzion50.com


« La sortie de Léo, l’autre fils a suscité une véritable commotion auprès des lecteurs, mais aussi auprès des critiques qui ont salué son audace. En moins de quelques semaines, il fut nommé “best-seller”, c’‘est donc dire qu’une suite est inévitable et souhaitable... » Jean-Luc Doumont, Made in Québec


« Quel roman émouvant! Dès les premières pages, j’ai été touchée par l’histoire tragique de Léo, ce petit garçon qui voudrait tant recevoir un peu d’amour de la part de sa mère. Les personnages si attachants nous conduisent de rebondissement en rebondissement. J’ai partagé leurs joies et leurs peines, au point de m'ennuyer de leur univers une fois ma lecture terminée. La finale du livre ne m’a laissé qu’une envie : lire le deuxième tome au plus vite! »  Babelio.com


CE QU’EN DISENT LES LECTEURS

« Je ne me souviens pas d’avoir lu des histoires aussi touchantes. Vous avez su garder mon attention du début à la fin et me rejoindre dans le plus profond de mon cœur. Léo est si attachant! Ces livres se situent au top 1 de mon palmarès des meilleures lectures depuis une dizaine d’années. C’est infiniment touchant! »


« Vous avez su m’émouvoir et garder un rythme d’écriture absolument parfait! Jamais trop, juste ce qu’il faut pour que nous ne voulions plus lâcher ce livre... »


« Quel beau roman captivant... Je suis encore toute émue! J’ai été incapable de laisser le livre avant de l’avoir terminé (pyjama toute la journée)... »


« Je viens tout juste de terminer le livre et j’ai encore des frissons... Je l’ai lu en 5 heures et je ne pouvais plus m’arrêter... »


« Quelle belle histoire et quel suspense! Le dénouement m’a noué la gorge... »


« Laissez-moi vous remercier de m’avoir permis de passer de magnifiques heures en compagnie de ce charmant enfant... BRAVO! Votre style nous tient en haleine tout au long de cette magnifique histoire. Merci mille fois! »




MOT DE LA MINISTRE DE LA CULTURE


« J’ai le plaisir de vous adresser mes plus chaleureuses félicitations pour le prix qui vous a été décerné lors de la Semaine des bibliothèques. Votre contribution vient accroître la qualité de notre patrimoine littéraire. C’est grâce à des talents comme le vôtre que la culture québécoise est si riche et unique; je vous en remercie sincèrement. »


                                        Madame Christine St-Pierre